Le recyclage du mobilier d’entreprise

Depuis le 1 juillet 2016, les sociétés produisant plus de 1.100 litres de déchets par semaine ont l’obligation de les trier avant leur ramassage. Auparavant relativement inexistant, le traitement des déchets professionnels est aujourd’hui un peu plus réglementé. S’occupant du recyclage du mobilier d’entreprise, l’éco-organisme Valdelia a réalisé un taux de récupération de 75% en 2015. Seul agréé sur ce créneau, il a réussi à atteindre les objectifs qu’il s’était fixé en 2013 lors de sa création. L’an passé, il a récupéré 26.413 tonnes de déchets dont 17.475 tonnes ont été recyclées. Représentant seulement 11% des déchets professionnels générés, ce chiffre est assez incompréhensible sachant que la France dispose de 61 centres de tris et que les détritus des entreprises sont plus faciles d’accès que ceux des ménages.

Que faire de votre ancien mobilier de bureau?

Le problème avec les centres de tris français est assez facile à expliquer. Le volume des déchets traités n’est pas assez important pour être plus économique que l’incinération et l’enfouissement. Même si parfois ils peuvent recycler une armoire de bureau pour la transformer en matériaux réutilisable pour le secteur industriel, ce procédé reste largement sous-employé.

Certaines habitudes persistants, le changement est assez lent à ce mettre en place. Généralement, les déménageurs proposent aux entreprises de déposer au rebut les meubles dont elle n’a plus besoin. Cependant, les pratiques des grandes sociétés de déménagement commencent à évoluer. Demeco et BLB font dorénavant appel à Valdelia pour retirer le mobilier d'entreprise obsolète de leurs clients.

Le manque de notoriété de Valdelia auprès des PME et des PMI est un autre facteur qui ralentit le développement du recyclage des déchets professionnels. Pensant que ce service est payant, elles ne savent pas qu’en réalité, il est en fait financé par l’éco-contribution versée par les fabricants de meubles professionnels. Les marques Steelcase et Majencia spécialisée dans le mobilier de bureau siègent d’ailleurs au Conseil d’Administration de Valdenia. L’année dernière, l’éco-organisme a réalisé une collecte de 19 millions d’euros.

valdelia