Bien choisir son mobilier de bureau professionnel

Indispensable pour favoriser le bien-être de ses salariés, le mobilier de bureau professionnel doit être choisi avec attention. Pour cela, il est recommandé d’étudier cinq éléments : la sécurité, l’adaptabilité, le bruit, la durabilité et l’environnement.

La sécurité et l’adaptabilité

Pour éviter les accidents, il faut tout d’abord respecter les différents critères de sécurité. Le siège de bureau doit être bien stable lorsqu’on se balance d’avant en arrière, l’armoire contenant les dossiers ne doit pas basculer lorsqu’elle est bien chargée, les tiroirs doivent se refermer lentement afin d’éviter les pincements des doigts… Les meubles certifiés par les normes européennes sont respectueux des critères de sécurité. Avec eux, les risques sont limités et éliminés.

Une journée de travail dure généralement 7 heures. Lorsque l’on évolue sur un poste mal adapté, on peut facilement avoir mal au dos ou au cou. On est également beaucoup moins productif que sur un poste confortable ! Pour mettre en place une zone de travail agréable, il faut prendre en compte les dimensions de l’espace, le mécanisme du dossier et de l’assise, le volume nécessaire pour placer ses jambes sous le plan de travail… Bien évidemment, ces différents réglages doivent être facilement compréhensibles par l’utilisateur. Une formation réalisée par le fournisseur du mobilier de bureau professionnel peut être un véritable plus.

Le bruit et la durabilité

Les open-space sont de plus en plus présents dans le monde du travail. Souvent plus fatigants que les traditionnels bureaux individuels, ils ont aussi tendance à déconcentrer les salariés. Pour éviter les bruits inutiles, il est conseillé de mettre en place un cloisonnement acoustique, d’utiliser des matériaux qui absorbent le bruit et des tiroirs qui ne grincent pas.
open-space-cloisone
Globalement, le mobilier de bureau professionnel a une durée de vie de 5 voire 10 ans. Les critères de sécurité doivent subsister pendant toute cette période. Cependant, la mousse du siège peut s’enfoncer ou le plateau de bureau peut se décolorer après seulement 8 mois d’utilisation. Le mobilier doit absolument conserver son aspect initial. Même si les normes européennes sont rigoureuses sur le maintien de la sécurité dans le temps, le maintien de l’apparence du mobilier dans le temps est une nécessité qui n’est malheureusement pas prise en compte.

Le mobilier de bureau professionnel respectueux de l’environnement

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas forcément plus cher, ni moins confortable, ni moins esthétique que le mobilier « traditionnel ». Il faut prêter attention à l’origine du bois, au vernis et à la peinture utilisés, à la recyclabilité du produit ou encore à la possibilité de changer les pièces cassées…