Le velo electrique en trois points

Avec l’avènement de la protection de l’environnement, l'utilisation du vélo électrique prend de l'ampleur. Ce matériel attire pour son côté pratique qui permet de faire des kilomètres en plus, étant donné que par rapport aux modèles classiques il s’avère moins fatigant. Zoom sur un outil de transport tendance et écolo.


Les types de moteurs de vélos motorisés

On dénombre deux grandes familles de kit velo électrique proposées sur le marché : le moteur en version roue ou en mode pédalier. Pour ce qui est de la performance, le kit varie selon les attentes du cycliste. Les moteurs à installer sur les roues avant sont les plus courants puisqu'ils sont abordables et faciles à installer. Cependant, ils ne sont pas adaptés à un usage intensif et se détériorent en cas de forte pluie et autre caprice de la météo. Il existe aussi des moteurs pour le moyeu arrière. Ce dernier est plus difficile à monter à cause du dérailleur. Ils sont courants sur des vélos qu’on utilise régulièrement. Les moteurs en positions centrales quant à eux sont plus chers, mais plus performants puisqu'ils n’altèrent pas l’équilibre et favorisent une bonne répartition des poids sur toute la bicyclette.


Les aides et subventions pour l'achat d'un vélo électrique

Puisque les bicyclettes sont des moyens de transport respectueux de l’écosystème, l’État offre des subventions intéressantes pour ceux qui veulent se lancer dans l’achat d’un velo electrique pas cher. D'ailleurs, les avantages pour l’état ne se limitent pas à l’environnement. En effet, faire de l’exercice est aussi bénéfique pour la santé et présente donc des atouts pour la caisse de la sécurité sociale. Enfin, ces types de bicyclettes favorisent le désengorgement en ville, ce qui fait que les embouteillages se font de plus en plus rares.

aide

Ces aides se présentent sous différentes formes comme le remboursement de 20 % du prix d’un vélo électrique neuf acheté à moins de 200 euros ou un appui financier pouvant aller jusqu'à 400 euros pour les grandes villes comme Paris. Néanmoins, ces primes sont accordées sous condition : le bénéficiaire doit utiliser son vélo électrique pas cher pour tous ses déplacements à la place de sa voiture. Si la subvention varie d’une collectivité à une autre, c’est parce que les besoins de chaque ville ne sont pas les mêmes. Aussi, en plus des aides aux particuliers, certaines communes soutiennent les entreprises qui souhaitent offrir un kit veto électrique à leurs employés, en leur offrant des récompenses qui peuvent dépasser les 1 000 euros. Les aides ne sont pas cumulables. Pour en profiter, il faut commencer par dresser une demande en remplissant le formulaire dédié à cet effet, et l’envoyer à la direction régionale de l’ASP avec ses pièces jointes : un justificatif de domicile, une copie de la pièce d’identité de l’acheteur et une copie de la facture du vélo électrique. Les démarches pour l’obtention d’une subvention communale varient d’une ville à une autre.


Les différents types d’utilisation du vélo à assistance électrique

Le vélo électrique pas cher est de plus en plus populaire dans les grandes villes. Souvent, les riverains les utilisent pour aller au travail afin de faire un peu d’exercice et d’éviter d’arriver en retard au travail à cause des bouchons. Ce modèle est donc très populaire en ville. Mais à part l’utilisation urbaine, il est tout à fait possible d’avoir recours à sa bicyclette pour effectuer de longue distance.

utilisation du velo electrique

Dans ce cas, il faut veiller à choisir un kit veto électrique performant et une assistance adéquate. L’assistance par rotation du pédalier est très courante. Elle démarre par un simple appui de la poignée et se base sur la fréquence de pédalage. L’assistance de capteur par pression est plus adaptée pour les sportifs. Elle se déclenche dès qu’on exerce une pression sur les pédales. L’assistance par capteur de force est conditionnée par le pédalage et la cadence du cycliste. Elle est adaptée pour une conduite sur un terrain en pente. Enfin, l’assistance par tension de la chaîne est très réactive. Elle est également idéale pour le démarrage en côte. Cependant, il faut toujours garder le rythme du pédalage.

Voir tous les avis Velo On Line